Connect with us
Digital Masterclass

Facebook ferme l’accès des pages publiques aux non-membres belges

woman-sunglasses

Social Media

Facebook ferme l’accès des pages publiques aux non-membres belges

Facebook ferme l’accès des pages publiques aux non-membres belges

Facebook ne va plus donner accès à son contenu aux internautes belges qui ne sont pas membres du réseau social, après une réunion avec la Commission de protection de la vie privée. Jusqu'ici les non membres avaient accès aux pages publiques de certaines entreprises ou restaurants.

Facebook a donc pris une décision assez étonnante. Après avoir été condamné en novembre, le réseau social espérait trouver un accord, mais tente ici un jeu dangereux avec la commission vie privée qui n'apprécie pas du tout.

"Aujourd'hui, chacun peut voir les pages Facebook de petites entreprises, équipes sportives, célébrités et attractions touristiques sans être connecté à Facebook - typiquement à partir d'un moteur de recherche", indique le réseau social. Selon Facebook, le datr-cookie est nécessaire pour la sécurité des utilisateurs et de leur compte. "Nous ne pourrons donc permettre l'accès au contenu en Belgique qu'aux personnes qui possèdent un compte Facebook."

Cette décision signifie que les Belges devront désormais s'enregistrer sur le réseau social pour pouvoir consulter des pages Facebook, ce qui implique la création préalable d'un compte.

Jusqu'à présent, les internautes ne disposant pas d'un compte avaient accès aux pages Facebook d'équipes sportives, de célébrités, d'attractions touristiques ou d'entreprises sans avoir forcément à s'enregistrer au préalable auprès du réseau social.

Les changements annoncés, qui devraient être effectifs d'ici la fin de la semaine, résultent de la saisie de la justice par la Commission de la protection de la vie privée (CPVP) belge, qui accusait Facebook de "bafouer" les législations européennes et belges en utilisant des outils de suivi sans le consentement préalable des internautes concernés.

La plainte visait principalement le cookie "datr", qui s'installait dans les navigateurs internet lors de la consultation de pages Facebook ou lors d'un clic sur un bouton "J'aime" de pages extérieures au réseau.

"Nous espérions pouvoir trouver un moyen de continuer à utiliser ces cookies qui ont permis de protéger les internautes belges contre plus de 33.000 tentatives de s'approprier leur compte au cours du mois dernier", note-t-il. "Nous regrettons de ne pas avoir trouvé un accord et que les internautes doivent désormais se connecter ou créer un compte pour voir le contenu public de Facebook."

 

 

Click to comment
Digital pharma Summit

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top