Connect with us
summer scool

Peach, beaucoup de bruit pour rien?

woman-sunglasses

Social Media

Peach, beaucoup de bruit pour rien?

Peach, beaucoup de bruit pour rien?

À peine larguée sur l’Apple Store, la nouvelle application n’a pas une semaine qu’elle attire déjà technophiles et journalistes à tire-larigot. Et pour cause, Peach ne vient pas de nulle part.

Nouvelle recette de Dom Hofmann, créateur de Vine, cette nouvelle application se targue de dépoussiérer le marché en mettant l’accent non pas sur les longs discours mais sur l’expression des émotions de façon ludique et interactive. En reprenant les ingrédients à succès de certains de ses concurrents, Peach se positionnent entre la messagerie instantanée et le réseau social classique.

Des fonctionnalités innovantes
À l’usage, et après inscription, Peach permet d'alimenter un profil avec du contenu présentable sous plusieurs formes. Le tout avec le système habituel de likes et de commentaires, et la possibilité d’interagir avec le contenu de ses « amis » avec des emojis. Rien de bien novateur.
Là où Peach gagne en originalité, c’est avec ses Magic Words : la saisie de certains mots, tel Slack avec une approche consommateur, ouvre un éditeur qui permet par exemple, en fonction du mot-clé (here, draw, TV, etc), de dessiner à la Snapchat, d’ouvrir le navigateur Internet ou encore de publier le nombre de pas que vous avez fait dans la journée.
C’est d’autant plus pratique que le nombre de fonctionnalités disponibles sur les réseaux sociaux ne cessent de croître. Et cette application en regorge. À se demander pourquoi les géants du secteur ne proposent pas encore ce
système simple et intuitif de raccourcis avancés.
Si vous êtes en panne d’idées, vous pouvez également taper sur l’icône ampoule pour accéder à des questions portant sur vos centres d’intérêt, ce qui vous incitera à communiquer sur les thématiques proposées. Notons aussi une version revisitée du célèbre poke de Facebook avec la possibilité d’envoyer à vos amis un baiser, une bague, un souffle et autres joyeuseries pour leur signifier quelque chose par le biais de l’image ou simplement pour attirer leur attention.


Une application pas vraiment privée
Côté paramètres, on notera que la restriction de visibilité du contenu se cantonne aux amis de ses amis (par défaut).
Contrairement à Facebook, il n’est pas possible de mettre en place des niveaux de visibilité avec des listes ou de limiter la visibilité à ses amis seuls. Il n’est pas possible non plus de converser en privé. Quant à la politique de confidentialité, elle n’est disponible que sur le site officiel dont on notera l’usage d’un nom de domaine .cool, à l’image du positionnement de l’application : geek et branchée.

Top ou flop ?
Les plus sceptiques clameront YAMA! (anglicisme pour « Yet Another Mobile App »), jugeant Peach comme n’étant qu’un copy/paste des ingrédients à succès des mastodontes du marché. De fait, l’effervescence inopinée (ou provoquée) d’une nouvelle application n’est pas gage de succès dans le temps pour autant. Ello, le phénomène Yo et bien d’autres l’ont prouvé par le passé, buzzant un moment avant de tomber dans l’oubli. En sera-t-il de même avec Peach ou avons-nous là un nouveau pion sur l'échiquier ? Réponse dans quelques semaines…


Pour l’heure, Peach n'est disponible que sur iOS et en anglais uniquement.

Denys Malengreau

Offre spéciale

À la recherche d'une agence de publicité ?
Notre partenaire Sortlist vous aide à trouver la meilleure.

Trouver mon agence
Click to comment
Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top