Connect with us
Digital First

W.IN.G, nom de code pour 50 millions à investir dans les start-up wallonnes

woman-sunglasses

Market news

W.IN.G, nom de code pour 50 millions à investir dans les start-up wallonnes

W.IN.G, nom de code pour 50 millions à investir dans les start-up wallonnes

W.IN.G, dont la création était une conclusion des Assises du Numérique initiées par le Ministre de l’Economie et du Numérique, Jean-Claude Marcourt, veut investir dans des startups numériques lors des premiers tours de table.

Les décisions seront prises par un Comité d’investissement composé de « sérials entrepreneurs » et d’investisseurs, présidé par Pierre Rion. Ce fonds, doté de 50 millions d’euros, est logé au sein de la S.R.I.W. et géré par celle-ci. Il a déjà conclu le financement de deux startups numériques : ListMinut et Neveo.

« Pour les entreprises numériques, la rapidité d’entrée sur le marché est un facteur essentiel. W.IN.G détecte des projets à haut potentiel au premier stade de leur développement et décide, dans un délai très court de leur octroyer un premier coup de pouce financier. Cela permettra aux porteurs de projets de disposer rapidement de moyens pour tester leurs concepts, et convaincre des investisseurs pour un premier tour de financement. Des partenariats sont également noués avec des structures d’accompagnement, notamment Leansquare, afin de structurer les projets qui ne seraient pas encore matures » a souligné le Ministre Jean-Claude Marcourt.
Et le Ministre d'ajouter : "A travers 'Digital Wallonia', je souhaite booster le secteur du numérique en Wallonie. La mise en place du fonds numérique est la première étape de mon projet politique qui vise clairement à faire grandir un écosystème numérique performant en Wallonie et reconnu sur le plan international."


Le fonds W.IN.G by Digital Wallonia investit dans de jeunes startups numériques innovantes qui présentent de réelles perspectives de marché ainsi qu’un fort potentiel de croissance. W.IN.G propose aux startups wallonnes du capital d’amorçage et a pour vocation de valider le potentiel d’investissement de projets qui sont aux premiers stades de leur développement.

W.IN.G investit à deux stades du développement des startups 
En pre-seed tout d’abord, c’est-à-dire en pré-financement. La startup, au tout début de sa création et éventuellement à la sortie d’un incubateur peut obtenir auprès de W.IN.G un financement (libérable en tranches) de 50.000 euros, sous forme de prêt convertible. Ce financement lui permet de continuer à affiner son projet, tout en montant un premier tour de table en vue d’une augmentation de capital.
Lorsque le projet a gagné en maturité, la recherche d’investisseurs s’impose. C’est le second stade de développement. W.IN.G peut alors, s'il est convaincu du potentiel de rentabilité de la startup numérique, intervenir aux côtés de ces investisseurs privés, lors du véritable "premier tour de financement". L’intervention financière peut alors aller jusqu’à 250.000 euros (le cas échéant conjointement avec un invest), pour autant qu’il y ait une intervention privée égale au moins à la moitié de l’intervention publique.
La procédure d’introduction de demande de financement, le processus décisionnel et la libération du financement sont on ne peut plus simples vu rapidité d'évolution qui caractérise le secteur numérique.

Des partenaires de terrain
Autres caractéristiques de W.IN.G : s’appuyer sur les compétences d’un Comité d’investissement composé de spécialistes du financement d’entreprises et de serial entrepreneurs qui décideront de l’opportunité d’investissement dans les startups, présidé par Pierre Rion.
« Avec W.IN.G, a souligné Pierre Rion, les startups profiteront également de conseils de mentors, de coaching si nécessaire, d’une communauté en devenir et de la possibilité d’accéder de manière privilégiée à certains services de ses partenaires.».
Les premiers partenariats ont été noués. La banque Belfius devient Partner in Equity de W.IN.G. Parmi les partenaires qui offrent des services particuliers et de coaching aux startups, on retrouve Deloitte, Universem, Microsoft ou encore BNPParibasFortis, Citobi, le Réseau Entreprendre Wallonie et bien entendu Leansquare.
La S.R.I.W. réaffirme, avec la création de W.IN.G, sa volonté de contribuer à la modernisation du tissu économique wallon, et sa capacité d’accompagner les entreprises innovantes à tous leurs stades de développement.


Pour Olivier Vanderijst, Président du Comité de direction de la S.R.I.W. : « Le fonds bénéficiera du know how des équipes de la S.R.I.W et de leurs réseaux. La S.R.I.W. a l’ambition de participer à la création d’un écosystème numérique comme elle a, par exemple, déjà contribué à la naissance d’un écosystème biotech. La S.R.I.W. a mis en place des modalités d’investissement et un comité d’investissement adaptés aux défis du secteur. Elle va s’appuyer sur l’ensemble des acteurs déjà présents pour avoir un effet de levier maximal.»


Deux financements de startups numériques ont déjà été finalisés. En effet, plusieurs startups, à peine la création du fonds annoncée en décembre dernier, ont introduit une demande de financement. Fidèle à sa volonté de réactivité, W.IN.G qui s’appuie sur une structure existante, la S.R.I.W. et dont le Comité d’investissement a été rapidement constitué, n’a pas attendu pour lancer la procédure d’analyse des dossiers. W.IN.G accueille donc ses deux premières startups : Listminut et Neveo.

 

 

Click to comment
Mixx Awards 2017

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top