Connect with us
summer scool

La batterie du Note 7 était bien la responsable des incendies

woman-sunglasses

Mobile

La batterie du Note 7 était bien la responsable des incendies

La batterie du Note 7 était bien la responsable des incendies

Au terme de l'enquête menée par Samsung Electronics sur l'incendie de certains de ses Galaxy Note 7, le groupe sud-coréen a conclu que la batterie de ce modèle de smartphone en était le principal responsable.

Le numéro un mondial du secteur, en quête de rachat après le retentissant fiasco industriel et commercial de ce smartphone haut de gamme, se prépare à lancer au premier semestre un nouveau combiné vedette, le Galaxy S8.

Pour regagner la confiance des consommateurs, investisseurs et analystes jugent indispensable pour le conglomérat de fournir une explication convaincante et précise sur ce qui n'a pas fonctionné dans le Note 7 et surtout d'exposer les mesures prises pour que cela ne se reproduise plus. 

Les conclusions de l'enquête devraient être annoncées le 23 janvier, veille de la publication des résultats financiers détaillés du groupe pour le quatrième trimestre. Koh Dong-jin, à la tête de l'activité mobile de Samsung, devrait annoncer les résultats ainsi que les nouvelles mesures prises par le groupe pour éviter des problèmes similaires dans les nouveaux appareils.


Progression des résultats malgré le Galaxy Note 7

Incapable de résoudre les problèmes de surchauffe de la batterie du Note 7 à l'issue d'un premier rappel de 2,5 millions d'exemplaires début septembre, Samsung avait finalement tiré un trait en octobre sur cet appareil vendu aux Etats-Unis à 882 dollars (833 euros).

Le groupe avait à l'époque pointé du doigt des problèmes dans le processus de fabrication de la batterie fournie par l'une de ses filiales, Samsung SDI, comme étant la cause de l'incendie du Note 7. Mais les nouveaux appareils équipés d'une batterie d'un autre fournisseur avaient continué à prendre feu, amenant le groupe à comptabiliser une charge d'exploitation qui a amputé son bénéfice de 6.100 milliards de wons (4,88 milliards d'euros) sur trois trimestres.

Ce serait surprenant qu'ils disent que le problème vient du fournisseur. Samsung n'aurait plutôt pas assez accordé  de place à la batterie dans l'habitacle du téléphone. Samsung avait annoncé en octobre vouloir étudier tous les aspects du téléphone, dont la conception matérielle et logicielle, et son intention de solliciter des sociétés tierces dans le cadre de son enquête.

Selon la source, Samsung a été capable de reproduire les cas d'incendies du Note 7 au cours de son enquête et a conclu que la conception du matériel ou d'éventuels problèmes liés au logiciel ne pouvaient en être la cause.

Malgré des interrogations cette année sur son activité dans les smartphones, les bénéfices du groupe sud-coréen devraient fortement progresser en raison de la hausse du prix des mémoires et de la croissance des ventes d'écrans Oled (diode électroluminescente organique) pour smartphones.

(avec Reuters)

Offre spéciale

À la recherche d'une agence de publicité ?
Notre partenaire Sortlist vous aide à trouver la meilleure.

Trouver mon agence
Click to comment
 Startups Digital First

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top