Connect with us
Social Media Summit

2,3 millions d’euros levés et un CEO d’envergure pour OneLife, la spin-out healthcare de Realco

woman-sunglasses

Start-up

2,3 millions d’euros levés et un CEO d’envergure pour OneLife, la spin-out healthcare de Realco

2,3 millions d’euros levés et un CEO d’envergure pour OneLife, la spin-out healthcare de Realco

La filiale néo-louvaniste du leader de l’hygiène enzymatique Realco, créée en janvier 2015, se donne les moyens de ses ambitions : renforcer sa contribution dans la lutte des infections nosocomiales. Jean-Michel Vanderhofstadt, ancien patron de l'Institut national des Radioéléments (IRE), prend désormais la tête de la start-up biotech avec l’ambition d’en faire un leader mondial de son domaine d’expertise et avec la pleine confiance de ses investisseurs privés.

Pour accélérer la croissance de OneLife et lui donner les moyens de réaliser ses ambitions, notamment pour son programme de recherche dans le domaine des pathologies résistantes associées aux biofilms, Realco a participé à hauteur de 500.000 euros. Des actionnaires publics et privés ont également investi dans OneLIfe. Au total l’augmentation de capital s’élève 2,3 millions d’euros. 

 

Les biofilms sont une des premières sources de maladies infectieuses en milieu hospitalier. Il s’agit d’une protection que se ménagent les bactéries pour résister et se multiplier. A l’abri de cette coque protectrice, les micro-organismes croissent, peuvent muter génétiquement, et créent ainsi des souches résistantes. Puis l’infection se répand et le personnel hospitalier ne dispose plus de moyens efficaces de la combattre. Selon les experts scientifiques, les infections nosocomiales sont responsables de 37.000 décès en Europe et de 99.000 décès aux Etats-Unis par an.

 

« Un biofilm est une matrice organique qui protège 99% des bactéries existantes et qui les rend en conséquence jusqu’à 1.000 fois plus résistantes à la désinfection qu’une bactérie isolée. Cette membrane extrêmement solide fonctionne comme une carapace naturelle sur laquelle les produits d’hygiène classiques glissent allègrement. » explique Gordon Blackman, Président du Conseil d’Administration de OneLife. « Nos solutions à base d’enzymes détruisent cette carapace, exposant ainsi les bactéries à une désinfection totalement efficace, pour le plus grand bien des patients. »

 

 

« Nous sommes très satisfaits de pouvoir accélérer notre développement international et de renforcer nos équipes pour concrétiser les nombreuses opportunités qui s’offrent à OneLife » avance Lorna Payne, Sales and Marketing Director. « En outre, l’arrivée de Jean-Michel Vanderhofstadt à la tête de nos équipes va donner une forte impulsion à la portée globale de notre déploiement. »

 

Jean-Michel Vanderhofstadt a accumulé les succès internationaux à la direction générale de plusieurs entreprises des secteurs pharmaceutique, médical et alimentaire et a exercé ses missions dans plusieurs pays européens. Il a dirigé l’IRE et ses filiales avec succès ces dernières années et préside également l’association internationale des acteurs industriels en médecine nucléaire (AIPES). « Je suis fier de relever les défis de OneLife. » annonce le futur CEO de la société. « Cette nouvelle aventure suit celle que je viens de vivre avec une grande satisfaction dans ma dernière fonction, elle va, aussi ici, dépasser le simple cadre de la croissance. Elle trouve son fondement dans l’amélioration du niveau de Santé Publique et, nous en sommes intimement convaincus, notre développement chez OneLife contribuera à sauver des vies. C’est le niveau de mon ambition en prenant la direction de cette société prometteuse et qui me semble parfaitement encadrée par son Conseil d’Administration et ses actionnaires,  en particulier par Realco, son actionnaire majoritaire ».

Click to comment
Digital pharma Summit

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top