Connect with us
Ecommerce Summit

Fil d'actu Facebook: ce qui va changer

woman-sunglasses

Social Media

Fil d'actu Facebook: ce qui va changer

Fil d'actu Facebook: ce qui va changer

Mark Zuckerberg et ses équipes ont décidé de bousculer l'algorithme du réseau social afin d'en changer les priorités. Au menu : mise en avant des publications des amis et de la famille et exit le contenu public! Une modification qui n’enchante guère les médias et les marques, dont les publications deviendront moins visibles dans le fil d’actualité.

Le règne des vidéos publiées par les éditeurs sur le réseau social arrive à sa fin. « Nous avons créé Facebook pour aider les gens à rester connectés et les rapprocher des personnes qui comptent pour elles», déclare Mark Zuckerberg. « Récemment, nous avons eu des retours de nos utilisateurs selon lesquels les contenus publics - les posts des entreprises, des marques et des médias - masquaient les moments personnels » déclare-t-il.

Facebook, propriétaire de quatre des applications sur smartphones les plus populaires au monde, dont Instagram, a pendant des années privilégié les contenus auxquels les internautes étaient censés adhérer, suivant les résultats d‘algorithmes complexes, en se basant sur les commentaires, les “j‘aime” et d‘autres outils de manifestation d‘un intérêt quelconque. 

« En faisant ces changements, je m'attends à ce que le temps que passent les utilisateurs sur Facebook et les mesures d'engagement diminuent. Mais j'espère aussi que le temps qu'ils passeront sur Facebook soit plus utile », a-t-il déclaré. « Si nous faisons le bon choix, je crois que ce sera une bonne chose pour notre communauté et notre business sur le long terme », poursuit-il Mark Zuckerberg.

John Hegeman, vice-président de Facebook, a par ailleurs indiqué que la publicité sur le réseau social ne serait pas affectée par ces modifications. 

Ces derniers mois, on a reproché aux algorithmes du premier réseau social d‘avoir pu privilégier les fausses informations dans les flux d‘actualités des utilisateurs, et influer sur l’élection présidentielle américaine de 2016, ainsi que sur le discours politique dans de nombreux autres pays. Facebook avait révélé en 2016 que des agents russes avaient utilisé le réseau pour répandre des messages provocateurs dans le but d‘orienter l’électorat américain. Le Congrès doit se pencher ce mois-ci sur le rôle des médias sociaux comme Facebook, Twitter et YouTube, filiale d‘Alphabet, la maison mère de Google, dans la diffusion de messages de propagande. Mark Zuckerberg a déclaré qu‘une refonte des produits de la société, en commençant par les modifications apportées aux algorithmes qui contrôlent le fil d‘actualité, aiderait à répondre à ces préoccupations.

Click to comment
Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top