' 900 000 euros pour la startup bruxelloise KeyRock
Connect with us
Digital Summer Scool

900 000 euros pour la startup bruxelloise KeyRock

woman-sunglasses

Start-up

900 000 euros pour la startup bruxelloise KeyRock

900 000 euros pour la startup bruxelloise KeyRock

L'ambition de KeyRock, fondée par Juan David Mendieta, Jeremy De Groodt et Kevin de Patoul, est de permettre aux monnaies virtuelles de s'échanger sur un marché plus efficient et plus accessible

La jeune pousse bruxelloise Keyrock lève 900.000 euros. Bouclé en trois mois à peine, le tour de table est mené par Volta Ventures, le fonds d'investissement dirigé par Frank Maene. Le fonds bruxellois Seeder Fund, le family office luxembourgeois TNN Capital et deux investisseurs actifs dans le monde des cryptomonnaies participent également à cette levée de fonds. Avec cet somme, la jeune entreprise, qui emploie déjà dix personnes, compte accélérer son développement. 

Le marché des monnaies virtuelles demeure très jeune et montre par conséquent les caractéristiques d’un marché encore immature comme l’arbitrage ou les manipulations des prix. Le but poursuivi par Keyrock ? Rendre le marché des monnaies virtuelles plus sain, afin qu’il soit un réel vecteur de développement pour les actifs révolutionnaires qui s’y échangent.

Keyrock s’appuie sur deux leviers pour améliorer le marché crypto : développement de la liquidité sur les plateformes d’échange et augmentation de l’accessibilité du marché pour tous types d’investisseurs, aussi bien privés qu’institutionnels.

La jeune pousse augmente la liquidité en développant un réseau d’échanges et en se posant comme intermédiaire pour que la liquidité des uns bénéficie aux autres et inversement. L’accessibilité du marché est quant à elle renforcée par la mise en place de services de courtage automatisés et le développement d’offres de gestion des actifs crypto.

Click to comment

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top