Connect with us
woman-sunglasses

Start-up

La startup CitizenLab lève 2 millions d’euros

La startup CitizenLab lève 2 millions d’euros

La start-up de démocratie participative CitizenLab vient de lever 2 millions d'euros pour accélérer le déploiement international de sa plate-forme de participation citoyenne. Ces nouveaux fonds vont permettre à l'entreprise de se développer aux Pays-Bas, en France et au Royaume-Uni.

CitizenLab a pour objectif d'aider les gouvernements à améliorer l'efficacité et la légitimité de leurs politiques en développant la participation citoyenne. Depuis son lancement en 2015, l'entreprise a travaillé avec plus de 100 villes et municipalités, d’Ostende à Arlon.

La levée de fonds a été menée par Inventures, un fonds de capital-risque impact. Cipal-Schaubroeck, le leader flamand des solutions informatiques pour le secteur public, a également décidé d'investir dans CitizenLab. Enfin, le fonds d'investissement bruxellois finance.brussels a apporté une contribution sous la forme d'un prêt.

L’accent sur l’impact

"En tant qu'entrepreneurs sociaux, nous ne considérons pas seulement notre croissance du point de vue financier, mais également du point de vue de l'impact social ", déclare Wietse Van Ransbeeck, CEO de CitizenLab. "Nous sommes donc très satisfaits de la complémentarité de nos investisseurs. Inventures va nous guider pour maximiser notre impact social, et nous voyons également de nombreuses possibilités de synergies avec Cipal-Schaubroeck."

CitizenLab a prévu de mesurer son impact à l'aide des Objectifs de Développement Durable (ODD), un ensemble de mesures élaborées par les Nations Unies. "Les fondateurs ont une stratégie claire pour rendre la prise de décision publique plus participative et inclusive. Le potentiel d'impact de CitizenLab est énorme ", déclare Olivier de Duve (CEO Inventures).

Démocratie numérique

La plate-forme dispose d'un large éventail d'outils participatifs permettant aux villes et aux municipalités de facilement implémenter des processus de consultation à l’échelle locale. Les citoyens peuvent faire entendre leur voix en soumettant ou en commentant des idées, en votant sur les budgets ou en lançant leurs propres initiatives pour aider à déterminer l'agenda politique.

L’un des domaines dans lesquels CitizenLab prévoir d’investir est la technologie de Traitement Automatique du Langage (TAL). Au cours des 10 derniers mois, CitizenLab a développé sa propre intelligence artificielle pour aider les gouvernements à transformer les contributions non structurées des citoyens en informations exploitables. Cette fonctionnalité permet aux décideurs de prendre des décisions plus éclairées en ayant un aperçu détaillé des diverses opinions sur les propositions présentées.

CitizenLab prévoit également d’investir dans le développement de nouvelles fonctionnalités destinées à informer les citoyens sur la politique locale. L’intégration grandissante avec les systèmes techniques des administrations va permettre aux idées citoyennes d’atteindre plus facilement le bureau du bourgmestre, et de rendre les processus de prise de décisions plus transparents pour les citoyens.

Ambitions internationales

Si la majorité de ses clients viennent aujourd’hui de Belgique, la société est également active en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, au Danemark ou encore au Chili. L'injection financière servira à accélérer l'expansion sur ces marchés internationaux et CitizenLab vise de voir sa plate-forme implémentée dans plus de 300 villes et communes d’ici à 2020.

Malgré ses ambitions internationales, CitizenLab reste solidement ancrée à Bruxelles. “Bruxelles n’est pas seulement la capitale politique de l’Europe, c’est aussi un lieu d’innovation politique permanente. La ville est en train de rapidement devenir le hub européen de l’industrie govtech, et nous sommes là pour soutenir cette croissance en investissant dans des leaders du secteur comme CitizenLab”, a ainsi déclaré Pierre Hermant, CEO de Finance.brussels.

L'entreprise compte actuellement 15 employés et prévoit de doubler de taille d’ici la fin de l’année. L’entreprise vient de lancer une vague de recrutement pour des postes internationaux ainsi que pour des fonctions vitales comme le support client et le développement.

Click to comment

NEWSLETTER

Rejoignez gratuitement la communauté Digimedia et suivez chaque semaine l’actualité

Exemple Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top