L'engagement aux marques redéfini par l'IoT

l'IoT (Internet of Things) permettra aux marques de créer et d’enrichir les relations avec leurs clients.

L'IoT obligera les directions Marketing à définir des expériences plutôt qu’à gérer le cycle de vie de leurs produits, assure le cabinet Forrester Research. «Les études indiquant que l’IoT va induire la mort du mobile sont largement exagérées, pour ne pas dire totalement erronées, estime Thomas Husson, analyste Forrester, sur son blogEn fait, les responsables marketing doivent établir des scénarios d’engagement utilisant les smartphones comme interfaces principales et comme commandes à distance d’expériences connectées. »

D’ici dix ans, nous serons entourés par des dizaines de milliards de capteurs et d’objets connectés. Il est donc temps pour les responsables marketing B2C de se pencher sérieusement sur le sujet. Cette année déjà, un tiers des adultes connectés utilisera l’IoT dans des wearables ou en voiture, mais aussi avec leurs montres connectées. En revanche, estime Forrester Research, l’adoption d’appareils connectés au sein de la maison intelligente ou des voitures connectées restera faible, et ce particulièrement en Europe. A fin 2015, seulement 4% des adultes connectés utilisaient leur mobile ou leur tablette pour contrôler des installations domestiques ou des appareils électroménagers tels que les détecteurs de fumée, les babyphones, le thermostat ou un système de sécurité. Et 6% le font pour les dispositifs multimédias : chaînes hifi, téléviseurs, décodeurs numériques ou consoles de jeux.

Concevoir de nouvelles expériences s’appuyant sur les produits connectés est crucial pour les responsables marketing. Pourtant, la plupart d’entre eux -excepté ceux de Nest et des start-up commercialisant de nouveaux objets connectés, comme Netatmo, Parrot et Withings– ne proposent qu’une utilité limitée. Pour fournir des expériences basées sur l’IoT, les responsables marketing devront travailler sur les données, garder le contrôle de la relation client, se focaliser sur les expériences plutôt que sur les produits et élever la confidentialité et la sécurité des données au niveau des impératifs commerciaux.

D’ici dix ans, entrevoit Forrester Research, les «moments mobiles» seront toujours importants, mais, progressivement, ils deviendront pratiquement invisibles : les lumières s’allumeront toutes seules et votre morceau de musique préféré se lancera automatiquement selon votre humeur et le contexte. Ce qui amènera les responsables marketing à concevoir des expériences dans des écosystèmes mixtes et à raconter des histoires sans utiliser d’écran.

 

Source : Solutions