' Shelterr.com, future pépite belge de l'immobilier online?
Connect with us
woman-sunglasses

Innovation

Shelterr.com, future pépite belge de l’immobilier online?

Shelterr.com, future pépite belge de l’immobilier online?

Look attrayant, gratuité des annonces, modèle économique bien ficelé et projets en vue à l’étranger, le nouveau venu dans le marché de l’immobilier online belge a tout pour plaire. Reste que dans un marché aussi saturé, il est toujours compliqué de se faire sa place. Découverte.

Dès la première visite sur le site, on constate que l’accent a été mis sur l’esthétisme et l’ergonomie. Un design léché, épuré, mais surtout efficace, qui fait penser à un certain Airbnb. Benjamin Wayenberg, CEO de Shelterr, nous confirme : « Nous avons mis une attention particulière là-dessus parce que l’expérience utilisateur est au centre de notre projet ». Un design qui tranche avec ce que propose la concurrence. On pense notamment à Immoweb qui se caractérise par une expérience utilisateur maintes fois décriée. Le produit Shelterr est composé d’une foule de fonctionnalités qui sont déjà implémentées ou le seront d’ici quelques semaines. Des fonctionnalités aussi variées que les points d’intérêts du quartier où se situe un bien ou encore la possibilité en trois clics de savoir quel type de prêt pourrait vous être attribué. La V2 du site est attendue pour avril, date du véritable lancement du produit complet, celui-ci devrait alors être prêt à conquérir ce marché si spécifique. Une application mobile soutiendra également l’offre, celle-ci permettra notamment de consulter l’ensemble des biens mais aussi de mettre de façon très simple une annonce en ligne depuis son smartphone.

Le modèle économique est simple. Les rentrées se font via la publicité sur le site ainsi que par des profils premium que prennent les agences immobilières et accessoirement les particuliers. Les agences et leurs agents immobiliers auront un profil personnel, qui permettra de les présenter et également de centraliser l’ensemble des informations sur la plate-forme Shelterr. Informations, qui sont aujourd’hui disséminées et difficilement consultables pour l’utilisateur lambda. C’est clairement l’une des force de ce projet, rassembler pour l’utilisateur toutes les informations concernant un bien ou une recherche spécifique et les présenter en un seul et même endroit. Concernant la publicité, une approche type Facebook avec un ciblage spécifique sera proposé aux annonceurs qui disposeront d'une plate-forme spécifique, une première dans le secteur.

Les annonces sont gratuites, car Benjamin Wayenberg estime que le modèle payant est complètement dépassé et n’a plus lieu d’être. En terme d’approche du marché, pas question de s’attaquer frontalement à Immoweb : « Je ne crois pas que ce soit la bonne approche, je préfère me concentrer sur mon produit et faire en sorte que ce soit le meilleur et que les utilisateurs soit des « happy users ». Ce qui fait et fera la différence entre notre projet et la concurrence, c’est l’ensemble des fonctionnalités et des subtilités que nous sommes entrain d’ajouter qui vont en faire, avec son ergonomie unique, un produit qui ravira les utilisateurs ». Les agences sont en tout cas enthousiasmées par le projet et répondent déjà présentes sur la plate-forme, des pourparlers avec les gros réseaux nationaux sont bien avancés et devraient permettre de compléter l’offre.

Il est vrai que la demande est là, que ce soit au niveau utilisateur ou agence, une réelle attente s’est développée et différents projets ont d’ailleurs déjà tentés de s’immiscer sur le marché, sans succès pour l’instant. Problème de modèle économique ou d’approche, le constat reste le même : il est très compliqué de s’imposer sur le marché de l’immobilier online belge. Cela ne fait pas peur à Benjamin Wayenberg et son équipe, conscient que l’aventure pourrait s’arrêter dans 6 mois. Pourtant, les projets d’extension à l’étranger sont déjà dans les cartons et l’ambition de devenir rapidement un acteur majeur du secteur transpire au sein des bureaux de la start-up basée à Ixelles.

Pour soutenir son projet, Shelterr vient de réaliser une levée de fonds importante qui valorise la société "dans une fourchette entre 2 et 4 millions d'euros" grâce au soutien d'un investisseur allemand, spécialisé dans le Web, et qui visiblement croit au succès du projet.

Reste à Shelterr à devenir le réflexe de l’utilisateur belge lorsqu’il recherche un bien immobilier. Un cellule consacrée au référencement et au développement d’une stratégie sociale sont entrain de se mettre en place. L’application mobile est quasi terminée et devrait répondre aux attentes des utilisateurs en la matière selon les dires du CEO. Shelter veut avancer sur tous les fronts en même temps, quitte à voir trop grand. La philosophie entrepreneuriale de Benjamin Wayenberg pourrait se résumer par cette maxime : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». Une chose est sûre, Shelterr fera parler de lui dans les mois à venir.

 

Click to comment

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top