' La BNB adoube Edebex, la start-up qui monte
Connect with us
woman-sunglasses

Web development

La BNB adoube Edebex, la start-up qui monte

La BNB adoube Edebex, la start-up qui monte

La Start-Up bruxelloise en plein boom a reçu l’autorisation de la Banque Nationale de Belgique pour la mise en place d’une procédure de transactions simplifiée impliquant la mise en place d’un compte tiers unique.

Avec un volume de factures échangées en ligne qui augmente de façon exponentielle de mois en mois, pour flirter avec le million d’euros en novembre, Edebex vient de doubler son équipe et poursuit sa progression en fluidifiant les échanges entre créanciers, débiteurs et investisseurs.

Si le mot ‘Start-Up’ a une signification, on peut la chercher dans l’évolution fulgurante d’Edebex. En un an d’existence, jusque septembre 2014 et sans véritable promotion, ce sont plus de 2,5 millions d’euros de créances commerciales qui ont été échangées sur cette place de marché inédite en Europe et ce, en une moyenne de 4 heures par transaction. Un chiffre inespéré qui fait pourtant déjà pâle figure devant le dernier record atteint : près de deux  millions d’euros de transactions effectuées rien qu’en octobre et novembre.
 
Ces résultats qui dépassent largement le business plan de départ, ont permis à cette jeune équipe de se renforcer tout en investissant massivement dans l’ergonomie et les fonctionnalités de sa plateforme. Les objectifs pour 2015 sont d’ailleurs à la taille des succès engrangés en 2014 puisqu’Edebex ambitionne de dépasser les 20 millions d’euros de transactions au cours de l’année nouvelle.
 
Edebex a mis au point un système innovant de financement participatif entre entreprises : un marché en ligne où les PME en manque de liquidités immédiates peuvent vendre leurs factures à des sociétés disposant de fonds et qui souhaitent investir dans un produit aussi sûr que rentable. Cette procédure innovante, qui coûte finalement très peu au cédeur de créance, offre à son acheteur un rendement nettement plus élevé que ce qui est possible via le marché régulier. De plus, chaque investisseur y est protégé puisque toutes les factures traitées sont couvertes par l`assurance-crédit.
 
Edebex a récemment obtenu l’autorisation auprès de la Banque Nationale de Belgique d’utiliser un compte tiers afin de grandement faciliter la procédure de vente de créances. Auparavant, les débiteurs s’acquittaient du montant de la facture cédée directement auprès des acheteurs de créances, ce qui en cas d’opérations répétées, impliquait pour les débiteurs le paiement sur un compte différent pour chaque nouvelle opération. Le nouveau procédé instauré par Edebex permet désormais de centraliser les paiements des débiteurs pour ensuite effectuer le remboursement des différentes créances vers chaque acheteur au départ d’un seul et même compte. Ce système qui permet d’éviter toute confusion ou erreur, renforce le suivi, et donc l’efficacité ainsi que la simplicité.
 
« En obtenant l’autorisation d’utiliser un compte tiers, nous simplifions les étapes de paiement et ce, pour le plus grand bien de toutes les parties à la transaction », explique Xavier Corman, CEO d’Edebex. « Les débiteurs effectuent leurs paiements vers notre compte unique et n’ont donc plus qu’à gérer un seul ‘créancier-intermédiaire’ dans leur solution de gestion/ERP. Ceci leur fait gagner beaucoup de temps et améliore leur relation avec des créanciers qui sont aussi bien souvent leurs fournisseurs réguliers. Côté investisseurs, le confort est absolu puisque les remboursements se font désormais au départ d’un seul et même compte avec rapport à l’appui. »
 
Edebex, perçoit l’octroi de ce compte tiers comme la preuve d’une grande confiance en sa fiabilité.

Click to comment

Abonnez-vous à

La Newsletter

Offres d'emploi

Newsletter

Chaque semaine, recevez le meilleur de Digimedia par email

To Top